La Nasa met tout en œuvre pour réparer le télescope spatial Hubble.

46
La Nasa met tout en œuvre pour réparer le télescope spatial Hubble.
La Nasa met tout en œuvre pour réparer le télescope spatial Hubble.

Le télescope spatial emblématique Hubble n’est toujours pas fonctionnel à l’heure actuelle. Toutefois, la Nasa rappelle aux passionnés que tous les instruments scientifiques et le vaisseau spatial lui-même sont en parfait état de marche.

Le souci est que l’ordinateur des années 1980 responsable des opérations du vaisseau spatial a rencontré un grave problème qui l’a empêché de sortir du mode de sécurité. La Nasa a continué à diagnostiquer le problème de l’ordinateur de charge utile et a annoncé qu’elle avait effectué une nouvelle série de tests les 23 et 24 juin.

Depuis le 13 juin, l’ordinateur de charge utile de Hubble ne fonctionnait plus, ce qui avait obligé le vaisseau spatial à cesser de collecter des données scientifiques. Le vaisseau spatial est équipé de deux ordinateurs de charge utile, dont l’un sert de sauvegarde. Ils sont tous deux situés sur l’instrument scientifique et l’unité de traitement des commandes et des données.

D’après la NASA, les essais des 23 et 24 juin comprenaient la mise en marche de l’ordinateur de secours pour la première fois depuis que Hubble est dans l’espace.

Lors de ces tests, les ingénieurs ont malheureusement utilisé de nombreuses combinaisons de composants matériels provenant des ordinateurs de charge utile principal et de secours, mais tous ont rencontré la même erreur. Toutes les commandes demandant à Hubble d’écrire ou de lire dans la mémoire n’ont pas été exécutées avec succès.

En effet, selon la NASA, il est hautement improbable que tous les composants individuels de l’ordinateur de charge utile aient un problème, et l’équipe étudie actuellement d’autres matériels comme cause possible des problèmes.

Des ingénieurs examinent l’unité de contrôle scientifique/formateur de données, un autre élément de l’instrument scientifique et l’unité de traitement et de contrôle des données. Ils étudient également le régulateur de puissance pour voir si la tension fournie au matériel est en dehors des paramètres.

Selon les chercheurs, si la tension était hors norme, cela pourrait causer les problèmes observés. La NASA indique que l’équipe continuera à évaluer le matériel afin de déterminer si quelque chose d’autre pourrait être à l’origine du problème au cours de la semaine prochaine.

Elle pourrait recommander de passer à l’unité de commande/formateur scientifique de secours pour voir si cela atténue les problèmes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici