MIT a développé un outil d’administration des médicaments

0
14
MIT a développé un outil d'administration des médicaments
MIT a développé un outil d'administration des médicaments

Un nouvel outil d’administration de médicaments mis au point par le MIT pourrait éliminer les injections.

Pour lutter contre la maladie, des chercheurs ont travaillé à la mise au point de ce que l’on appelle des anticorps monoclonaux. Un anticorps monoclonal est une protéine conçue pour imiter le système immunitaire du corps humain. Ce genre de traitement peut être utilisé pour combattre diverses maladies, notamment certains types de cancer et de maladies auto-immunes.

Un des inconvénients du traitement par anticorps monoclonal est que les médicaments doivent être injectés dans le corps. Des chercheurs du MIT ont collaboré avec d’autres scientifiques pour mettre au point une méthode d’administration alternative qui éliminerait le besoin d’injections.

Ce nouveau dispositif d’administration du MIT est une capsule que l’on avale et qui comporte une petite aiguille rétractable permettant d’injecter le médicament directement dans la paroi de l’estomac.

Giovanni Traverso, professeur adjoint de génie mécanique au MIT, déclare que le fait de rendre les médicaments plus faciles à prendre pour les patients augmentera la probabilité qu’ils prennent les médicaments tels que prescrits.

Selon les chercheurs, les nouvelles capsules peuvent délivrer des anticorps monoclonaux et d’autres médicaments à base de grosses protéines, notamment l’insuline.

Ils ont prouvé que les capsules fonctionnent dans des tests sur des animaux, à savoir des porcs. On ne sait pas quand ou si le nouveau système d’administration pourrait être testé chez l’homme.

En effet, les médicaments constitués de grosses protéines ne peuvent pas être pris par voie orale, sous forme de comprimés ou de capsules, puisque les enzymes du tractus gastro-intestinal les décomposent avant qu’ils n’atteignent le site où ils sont absorbés. La gélule mise au point par l’équipe présente un dôme abrupt inspiré de la tortue léopard.

Grâce à sa forme, la capsule s’oriente plus facilement à l’intérieur du corps, si bien que son aiguille s’injecte dans la paroi de l’estomac.

Cette forme a déjà été utilisée dans des expériences antérieures, mais les chercheurs ont modifié l’intérieur de la capsule afin de pouvoir administrer des médicaments liquides jusqu’à quatre milligrammes. La gélule a à peu près la taille d’une myrtille.

Lorsque la capsule a injecté son médicament, son aiguille se rétracte, permettant à la capsule de passer en toute sécurité dans le tube digestif.

[affegg id=196]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici