La NASA prévoit un 6e vol de l’hélicoptère Ingenuity sur Mars.

127
la-nasa-prevoit-un-sixieme-vol-en-helicoptere-ingenuity-mars

Le succès de l’hélicoptère Ingenuity Mars lors de ses 5 vols d’essai précédents est tel que la NASA a annoncé qu’elle prévoyait un sixième vol. La mission, actuellement en cours de planification, devrait avoir lieu la semaine prochaine.

La NASA note que ce vol sera le premier effectué dans le cadre de la phase de démonstration des opérations de l’hélicoptère et qu’il permettra à Ingenuity de localiser plusieurs éléments de surface depuis les airs et d’atterrir sur un autre aérodrome.

Dans les jours qui suivront la mission, Ingenuity enverra les données et les images du vol vers la Terre.

Une différence essentielle entre cette mission et les autres est que le rover Persévérance n’enregistrera pas d’images de l’hélicoptère en vol car il se prépare actuellement au début de ses opérations scientifiques. Les plans de vol pour le sixième vol verront l’appareil monter à 33 pieds avant de se diriger vers le sud-ouest pour environ 492 pieds.

 

Il fera l’acquisition d’images couleur d’une zone d’intérêt en se déplaçant vers le sud sur une distance de 50 à 66 pieds. Pendant la mission, Ingenuity capturera des images stéréo de rides de sable et d’affleurements rocheux brillants sur le site afin de démontrer l’intérêt d’une perspective aérienne pour les missions futures.

Une fois que l’hélicoptère aura terminé ses opérations d’imagerie, il volera à environ 164 pieds vers le nord-est, où il se posera sur une nouvelle base d’opérations, connue sous le nom de champ C.

Au cours de ce vol d’essai, la NASA prévoit de continuer à élargir l’enveloppe de performance d’Ingenuity.

En effet, les planificateurs de la mission ont l’intention d’atteindre la vitesse maximale au sol la plus élevée à ce jour, soit environ 9 mph, et Ingenuity passera environ 140 secondes dans les airs. Un autre aspect intéressant de cette mission est qu’elle marquera la première fois qu’Ingenuity atterrira sur un terrain d’aviation qu’il n’a pas encore inspecté depuis les airs.

Ingenuity s’appuie sur les images de la caméra HiRISE de la sonde Mars Reconnaissance Orbiter qui montrent que le nouvel aérodrome est relativement plat et présente peu d’obstructions en surface.