Hennessey Venom F5 entre dans la deuxième phase des tests de développement

128
hennessey-venom-f5-entre-dans-la-deuxieme-phase-des-tests-de-developpement

Hennessey a annoncé avoir terminé la première série de tests d’aérodynamisme sur son hypercar appelée Venom F5. La première série de tests d’aérodynamique a été menée dans le monde réel, l’ingénieur en chef du véhicule notant que les données de performance du véhicule dans le monde réel aident à accélérer le rythme de développement de la voiture. La première phase de développement a commencé en février, se concentrant sur le raffinement mécanique, la mise au point du moteur, la direction et la validation aérodynamique réelle.

Les tests ont été menés sur la piste d’essai de Hennessey à Sealy, au Texas, pour commencer. Il a ensuite été déplacé sur une piste de 2,2 milles sur une ancienne base aérienne américaine en Arkansas. Lors des essais aérodynamiques, le moteur était limité à «juste» 900 chevaux, soit 50 pour cent de 1817 puissance totale du moteur V-8 biturbo. Ce V-8 est un monstre de 6,6 litres nommé «Fury».

John Heinricy, ingénieur en chef de F5, explique que chaque partie du programme de développement vise à rendre le Venom F5 le meilleur possible avant que les livraisons ne commencent à la fin de l’année. La phase suivante des tests est décrite comme la plus intense et se concentrera sur les caractéristiques de conduite de la voiture. Les essais seront répartis entre les hippodromes et les routes publiques, les données étant récoltées pour affiner le véhicule.

La dynamique haute performance sera affinée sur les circuits, notamment Laguna Seca et Circuit of The Americas. Hennessey s’appuie sur des équipements de télémétrie et d’enregistrement de données de pointe pour collecter les données du véhicule. Le lancement public mondial du Venom F5 est prévu pour mai 22 – 23 , qui est à mi-chemin du programme de développement de véhicules.

Des essais sur route et sur piste devraient avoir lieu au cours de l’été, la phase finale des essais débutant à l’automne. La dernière phase des tests se concentrera sur l’accélération à pleine puissance, la stabilité à haute vitesse et le freinage. L’objectif déclaré pour la F5 est d’atteindre une vitesse de pointe de plus de 311 mph.