Xiaomi sera le 2e vendeur de smartphones au 2e trimestre 2021

187
xiaomi-devient-le-deuxieme-fournisseur-mondial-de-smartphones-au-deuxieme-trimestre-2021
Xiaomi sera le 2e vendeur de smartphones au 2e trimestre 2021

Au cours des 18 derniers mois, le marché des smartphones a été quelque peu volatile, en particulier si l’on tient compte des parts de marché. En plus du chaos que la pandémie de COVID-19 a apporté au monde, les sanctions américaines en cours contre Huawei ont également provoqué une secousse parmi les principaux fabricants de smartphones du monde.

Au premier trimestre 2020, Huawei a été absent du top 5 pour la première fois depuis des années. Au deuxième trimestre, Xiaomi a pris sa place, devenant le deuxième plus grand fabricant de smartphones au monde pour la première fois de son histoire.

Si Xiaomi a toujours été une force sur laquelle il faut compter dans le secteur des smartphones, elle montre enfin les dents. Peut-être en raison de la fluctuation de l’économie, ses téléphones plus abordables sont devenus plus attrayants, en particulier sur des marchés comme l’Amérique latine, l’Afrique et l’Europe, où ses ventes ont considérablement augmenté au cours du trimestre précédent.

En effet, selon Canalys, les livraisons de Xiaomi ont augmenté de 83 % par rapport au deuxième trimestre 2020, ce qui lui a permis de prendre 17% de la part de marché globale et d’atterrir à la deuxième place.

Meilleure Vente n° 1
Xiaomi 11T Pro 5G - Smartphone 256GB, 8GB RAM, Dual Sim,...| TECAVIS.FR
  • Écran : 6,67", 1080 x 2400 pixels
  • Processeur : Snapdragon 888 2,84 GHz
  • Appareil photo : Triple, 108MP+8MP+5MP

Et cela, sans même entrer sur le marché américain, comme on s’y attendait depuis longtemps. Le spécialiste du marché attribue la croissance impressionnante de Xiaomi à la consolidation de ses partenaires de distribution et à une meilleure gestion des stocks existants.

La société semble également prête à promouvoir agressivement ses appareils haut de gamme cette année, dans le but de détrôner Samsung.

Toutefois, la victoire de Xiaomi pourrait être de courte durée. Les expéditions d’Apple connaissent régulièrement une légère baisse avant le lancement des nouveaux iPhones au troisième trimestre de l’année. Avec une part de marché de 14 %, Apple n’est de toute façon pas loin derrière.

La concurrence de Xiaomi sera également plus rude face à OPPO et Vivo, qui disposent tous deux de nombreuses ressources à consacrer à l’augmentation des ventes.

Plus important encore, ces deux entreprises ont également l’avantage de disposer de canaux et de modèles commerciaux plus traditionnels que Xiaomi a évité au début de ses activités.