Windows 11 sur Mac avec Parallels complique l’histoire des exigences

422
windows-11-sur-mac-avec-parallels-complique-l'histoire-des-exigences
Windows 11 sur Mac avec Parallels complique l'histoire des exigences

La version de Windows 11 sur Mac avec Parallels complique l’histoire des exigences

Les exigences minimales du système Windows 11 sont devenues quelque peu confuses, au point que Microsoft a publié son vérificateur de compatibilité PC. Pour le moment, Microsoft semble miser sur la MPT 2.0 comme exigence pour assurer la sécurité des utilisateurs de Windows 11.

Cela dit, la compagnie semble prête à plier les règles pour accommoder d’autres marchés comme la Chine et la Russie. La promesse que vient de faire Parallels d’apporter un jour Windows 11 aux Macs pourrait une fois de plus soulever la question de l’importance de cette exigence de sécurité TPM.

Le système TPM est plus ou moins une norme industrielle créée par Microsoft pour garantir la sécurité de son système d’exploitation Windows sur les PC conformes. Toutefois, elle nécessite un matériel spécialisé pour la cryptographie, et Microsoft exigera sa présence, y compris la version 2.0 de la norme, dans Windows 11.

Ceci disqualifie immédiatement les PC équipés d’anciens processeurs Intel ou AMD et les ordinateurs personnalisés sans TPM 2.0, et certains se sont demandé si le TPM était si important pour Windows 11 en premier lieu.

Certes, la norme augmente la sécurité de Windows dans une certaine mesure, mais elle n’est pas appliquée ou même autorisée partout.

La propre documentation de Microsoft indique que Windows 11 ne nécessitera pas l’activation de TPM dans certains cas, comme les images spéciales pour des marchés comme la Chine et la Russie. Il n’a pas encore été déterminé si la présence du matériel TPM est toujours requise.

La situation devient également un peu floue en ce qui concerne les plates-formes autres qu’Intel, AMD et Qualcomm, les processeurs officiellement pris en charge par Windows 11. Ceci pourrait constituer un obstacle majeur pour Parallels, fabricant du célèbre logiciel de virtualisation de Windows pour macOS.

Cette société s’est récemment engagée à apporter Windows 11 aux Macs, sans toutefois donner de calendrier. Cependant, même sans facteur temps, les problèmes techniques pourraient devenir un obstacle que Parallels ne sera pas en mesure de surmonter.

En effet, Parallels prend en charge une MTP virtualisée pour Windows 10, mais elle ne fonctionne que sur les Macs Intel. Une version pour les Macs M1 a été promise mais, encore une fois, sans indication de date.

l pourrait être possible pour les développeurs de créer une implémentation TPM 2.0 virtualisée pour les Mac M1 basés sur ARM, mais cela ne répondrait pas aux exigences de Microsoft pour Windows 11.

Si, d’un autre côté, Microsoft fait une exception pour les environnements virtualisés, notamment VMWare, alors le TPM pourrait ne pas être une exigence si difficile à satisfaire pour Windows 11 après tout.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici