Venmo intègre une liste d’amis privée à la suite du rapport Biden.

194
Venmo intègre une liste d'amis privée à la suite du rapport Biden.
Venmo intègre une liste d'amis privée à la suite du rapport Biden.

Venmo, une application de paiement détenue par PayPal qui permet d’envoyer facilement de l’argent à ses amis, vient de déployer une mise à jour majeure qui ajoute une nouvelle option de confidentialité importante.

Les utilisateurs de Venmo auront désormais la possibilité de masquer leurs listes d’amis, ce qui rendra plus difficile l’identification de leur cercle social. Cette modification fait suite à la découverte du compte Venmo du Président Biden et des personnes avec lesquelles il était connecté.

En début de mois, le New York Times a publié un article mentionnant brièvement l’utilisation de Venmo par Joe Biden, qui a rapidement conduit BuzzFeed à annoncer qu’il avait découvert le compte du président.

Le rapport n’a pas révélé ses associés, mais il a détaillé le nombre de personnes de son cercle social que les rédacteurs ont pu trouver, relançant ainsi les discussions sur l’application financière et les problèmes de confidentialité associés.

Alors que les utilisateurs de Venmo avaient la possibilité de masquer leurs transactions à la vue du public, ils n’ont jamais eu la possibilité de masquer leur liste d’amis.

 

Beaucoup ont souligné les problèmes potentiels de confidentialité que cela peut causer, notamment en permettant à quelqu’un de traquer un ex, de se faire une idée de la vie et des habitudes d’une personne, et même de faire la lumière sur les dénonciateurs.

Plusieurs jours après la publication d’un rapport détaillant le compte Venmo de M. Biden, la société a révélé qu’elle permettrait aux utilisateurs de masquer leurs listes d’amis, bien que celles-ci soient publiques par défaut.

Venmo a expliqué à BuzzFeed News que les utilisateurs pourront également définir leur liste comme étant “réservée aux amis”, offrant ainsi un compromis entre la protection de la vie privée et la fonction de réseau social de l’application.

Cette décision est une victoire pour les défenseurs de la vie privée qui ont passé des années à souligner le problème que posent les listes d’amis publiques aux utilisateurs.

En effet, la possibilité de rendre les transactions privées n’offrait qu’un certain degré de protection, notamment si les amis figurant sur leur liste publique rendaient leurs propres transactions publiques.

Des escrocs ou des harceleurs pourraient exploiter ces informations, ce qui constitue une préoccupation majeure lorsqu’il s’agit de personnalités publiques comme le président.