SONOS devance Google en termes de brevets : Quels impacts sur les enceintes SONOS ?

221
SONOS devance Google en termes de brevets Quels impacts sur les enceintes SONOS

Google et l’entreprise audio Sonos sont en fait engagés dans une lutte juridique interminable pour violation de licence.

Après deux ans de procès et de contre-poursuites et un premier jugement en faveur de Sonos l’année dernière, l’ITC (International Trade Payment) des États-Unis a confirmé que Google a effectivement utilisé les fonctions de streaming audio brevetées de Sonos et a également émis une ordonnance qui pourrait potentiellement interdire l’importation et la commercialisation aux États-Unis de tous les produits Google violant les licences (via le New York Times).

Les outils influencés par l’ordonnance de l’ITC ne comprennent pas seulement les haut-parleurs intelligents Nest House de Google et les outils Chromecast, mais aussi les smartphones Pixel et les ordinateurs portables Chrome, et une interdiction de tous ces produits pourrait être un coup dur pour le titan de la technologie.

Google apparemment opposé à Concurrency

Le différend juridique entre les deux entreprises a commencé lorsque Sonos a intenté une action en justice contre Google en janvier 2020, déclarant que le géant technologique avait enfreint un minimum de 100 brevets liés à la lecture et au contrôle du son multiroom.

Sonos a déclaré avoir partagé des détails sur cette technologie de marque déposée avec Google en 2013, lorsque les deux entreprises tentaient de conclure un accord pour que l’aide vocale de Google fonctionne sur les haut-parleurs audio intelligents de Sonos.

À l’époque, Sonos proposait un attribut appelé Concurrency qui permettrait certainement à de nombreux assistants vocaux, dont le similaire Amazon Alexa et Google Assistant, de fonctionner en même temps sur les haut-parleurs audio de Sonos.

L’accord a échoué car Google n’aimait pas vraiment l’idée, a rapporté The Washington Blog post en 2014. Malgré cela, Google n’a pas seulement introduit sa propre ligne de haut-parleurs intelligents de la marque « Home », mais a aussi prétendument utilisé les licences de Sonos sans payer de frais de licence.

Meilleure Vente n° 1
Sonos One SL - Enceinte Sans Fil - Multiroom Wifi - Air Play 2 -...| TECAVIS.FR
  • ENCEINTE SONOS ONE SL : Une enceinte connectée sans assistant vocal
  • APPLICATION SONOS : elle vous permet de gérer toute votre musique: Spotify, Deezer, Apple Music, Amazon Music et vos...
  • ELEGANTE ET ERGONOMIQUE : Design et application repensée pour offrir la meilleure expérience d'utilisation

Google a malmené son monopole

Non seulement cela, mais Sonos a également déclaré que Google a utilisé son syndicat sur le marché et l’a empêché d’introduire quelques-uns des nouveaux produits en utilisant des obstacles légaux, notamment en ce qui concerne un accord de distribution.

Ce n’est pas différent de Google d’empêcher des concurrents de prospérer dans un secteur du marché où il envisage de fleurir.

Suite à la réclamation préliminaire de l’entreprise de haut-parleurs, Google a contre-attaqué Sonos et a déclaré avoir enfreint ses licences associées aux avis de contenu, à la GDN, à la résiliation des ressemblances, au réseautage maillé ainsi qu’à la recherche personnalisée.

Quelques mois plus tard, Sonos a intenté une nouvelle action en justice contre Google (par l’intermédiaire de The Brink) pour avoir enfreint 5 autres brevets liés à la diffusion de chansons vers une enceinte audio intelligente à partir d’un téléphone mobile ainsi qu’à la régulation des chansons dans différentes pièces.

Une expérience dégradante pour les utilisateurs de Google Nest

À la suite du dernier jugement de l’ITC, Google pourrait devoir désactiver quelques-unes des fonctions qui dépendent des cinq licences mises en évidence dans le jugement.

Ces technologies de marque déposée permettent à de nombreux haut-parleurs audio de se fixer par paires ainsi que de fonctionner comme un arrangement stéréo.

Elles permettraient également aux utilisateurs de gérer la quantité d’un haut-parleur directement depuis leur téléphone portable. L’attribut a été initialement altéré dans Android 12 (selon Mishaal Rahman sur Twitter), potentiellement en action à un procès précédent de Sonos.

En 2015, Google a bien remodelé certaines de ces fonctions pour éviter les accusations de violation de brevet, mais n’a pas pu échapper à l’objectif de l’ITC, rapporte Bloomberg.

Dans le même temps, Google prévient de quelques ajustements supplémentaires à l’application Google House ainsi qu’à la gamme d’enceintes et d’écrans intelligents Nest.

Tout d’abord, les clients ne seront plus en mesure de modifier le volume de l’ensemble de l’équipe d’enceintes à partir de l’application Google Home et devront certainement régler le volume de chaque enceinte indépendamment.

Les changements peuvent également endommager les groupes de haut-parleurs ayant des haut-parleurs audio judicieux de diverses autres marques, dont Lenovo et JBL.

Offre limitée : - 5% de Remise uniquement ICI ! !Meilleure Vente n° 1
Sonos Move - Enceinte Sans Fil - Multiroom Wifi et Bluetooth -...| TECAVIS.FR
  • ENCEINTE SONOS MOVE : Profitez de 11 heures d'autonomie. Placez l'enceinte sur son socle de recharge (inclus) pour la...
  • APPLICATION SONOS : elle vous permet de gérer toute votre musique: Spotify, Deezer, Apple Music, Music, vos radios...
  • ELEGANTE ET ERGONOMIQUE : Design et application repensée pour offrir la meilleure expérience d'utilisation

Google choisit le combat juridique plutôt que de payer des redevances, selon Sonos

La menace la plus importante qui pèse sur Google, comme nous l’avons évoqué ci-dessus, est une restriction potentielle aux États-Unis sur les gadgets qui utilisent les licences mises en avant dans le jugement de l’ITC.

Pour éviter cette restriction, Google peut soit contester cette décision devant le plus haut tribunal des licences des États-Unis, soit demander une évaluation présidentielle.

Néanmoins, l’administration Biden doit faire obstruction au jugement de l’ITC dans les 60 prochains jours, sinon Google pourrait avoir à en subir les répercussions, affirme Bloomberg.

Eddie Lazarus, principal policier juridique de Sonos, indique que l’inflexibilité de Google aurait pu être résolue en payant simplement « une juste noblesse pour les technologies modernes qu’elle a détournées.

Selon Lazarus, Google pourrait renoncer à l’expérience client dans le but de contourner cette restriction d’importation, ses articles continueront certainement à enfreindre de nombreuses charges de licences Sonos, son méfait persistera, ainsi que les dommages dus à Sonos continueront certainement à s’accumuler. »

Entre-temps, Sonos envisage de fabriquer sa propre aide vocale qui existerait sur ses haut-parleurs intelligents aux côtés d’Alexa.

Il n’est pas raisonnable de s’attendre à ce que Siri d’Apple rejoigne le club, mais nous pouvons très bien avoir Google Aide et aussi Alexa qui fonctionnent parfaitement sur les deux outils si Sonos n’avait pas échoué dans son association avec Google.