Philips rappelle aux États-Unis certains appareils d’apnée de sommeil

141
Philips rappelle aux États-Unis certains appareils d'apnée de sommeil
Philips rappelle aux États-Unis certains appareils d'apnée de sommeil

La société Philips procède au rappel de certains appareils d’apnée du sommeil aux États-Unis en raison d’un risque de mousse toxique

La société Philips a publié les derniers détails concernant le rappel d’appareils de traitement de l’apnée du sommeil en raison de problèmes liés à la mousse anti-bruit utilisée dans ces appareils.

Ce rappel concerne les consommateurs américains qui possèdent certains appareils à pression positive à deux niveaux (PAP à deux niveaux) et à pression positive continue (CPAP), ainsi que certains ventilateurs mécaniques.

Philips a indiqué que les tests ont révélé certains risques possibles liés à la mousse antibruit utilisée dans ces appareils. L’une des principales préoccupations est que la mousse peut libérer des produits chimiques par un processus appelé dégazage et qu’elle peut se dégrader en petites particules.

Selon l’entreprise, cette dégradation peut être exacerbée si la machine est utilisée dans des environnements très chauds et humides ou si elle est nettoyée à l’aide de méthodes non approuvées.

 

Ces particules de mousse ou ces produits chimiques peuvent être inhalés par les utilisateurs, ce qui les expose à divers risques potentiels pour la santé.

Dans la notification de rappel de son dispositif médical, Philips indique que l’exposition à la mousse dégradée pourrait entraîner de multiples symptômes, dont des maux de tête, des irritations, des “effets indésirables” sur les organes, de l’asthme, des inflammations et des “effets toxiques cancérigènes”, ce qui soulève des inquiétudes quant au cancer.

La société Philips affirme avoir reçu des rapports faisant état de problèmes potentiels chez des patients susceptibles d’avoir été affectés par le problème de dégradation de la mousse, mais aucune de ces informations n’est liée au risque de dégagement gazeux de la mousse.

En outre, aucun décès lié à ce rappel n’a été signalé. La société met en œuvre un programme de réparation et de remplacement dans le cadre de ce rappel qui remplacera la mousse par un matériau différent.

Les utilisateurs de l’un des appareils de PPC ou de PAP à deux niveaux rappelés doivent cesser d’utiliser l’appareil et contacter leur fournisseur d’équipement médical ou leur médecin pour trouver une solution de rechange.

Les patients qui n’ont pas d’alternative sont invités à demander à leur médecin si les avantages de continuer à utiliser la machine l’emportent sur les risques associés à la mousse.

Les dispositifs concernés ont été fabriqués avant le 26 avril 586, avec l’ensemble des numéros de série des dispositifs concernés. Une liste complète des modèles concernés par ce rappel est disponible sur le site Web de Philips USA ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici