Performances du sous-système Windows sous Android semblent bonnes

441
les-tests-de-performances-du-sous-systeme-windows-pour-android-semblent-prometteurs
Performances du sous-système Windows sous Android semblent bonnes
  1. Un des principaux atouts de Windows 11 ne sera pas disponible lors du lancement de la nouvelle version de Windows le mois prochain. Les utilisateurs finaux devront probablement attendre l’année prochaine pour voir les applications Android fonctionnant sur Windows en action, mais les initiés pourraient obtenir un aperçu plus tôt que prévu.

Il semblerait que Microsoft prépare ce qu’elle appelle le sous-système Windows pour Android, et une série de benchmarks brosse un tableau prometteur mais potentiellement déroutant des performances auxquelles il faudra s’attendre lorsque la fonctionnalité sera finalement proposée au public.

Selon Microsoft, la majorité des utilisateurs de Windows11 obtiendront leurs applications Android à partir du Windows Store, qui sera intégré d’une manière ou d’une autre à l’Appstore d’Amazon.

Cependant, sous le capot, il s’appuiera sur un nouveau sous-système Windows pour Android qui, lui-même, est censé être basé sur le sous-système Windows pour Linux ou WSL. Celui-ci utilise des technologies de virtualisation et d’émulation qui auront toujours un impact sur les performances, quelle que soit leur sophistication.

Certains pourraient craindre que l’exécution d’Android sur WSL2 au-dessus de Windows 11 se traduise par une mauvaise expérience utilisateur, mais cela pourrait ne pas être le cas. Sur la base des scores qui sont apparus sur Geekbench, les performances de la version Android de l’application fonctionnant sous Windows s’avèrent prometteuses. Il est vrai que les scores sont très variables, mais les chiffres moyens sont définitivement bons.

Hein ? 🧐#Windows pic.twitter.com/o0f3vs94ea

– Jakub (@AlurDesign) 10 septembre 2021

Pour autant, ces mêmes benchmarks soulèvent des doutes et des questions, en particulier concernant les appareils sur lesquels ceux-ci ont été testés. Il semblerait, d’une part, que les scores soient comparables à ceux du Qualcomm Snapdragon 820 utilisé dans le Galaxy S20 de l’année dernière.

En revanche, certaines des spécifications, comme les fréquences d’horloge et le nombre de cœurs, ne sont pas comparables aux puces Snapdragon existantes.

Il existe, bien sûr, une possibilité que WSA essaie de présenter le système comme fonctionnant sur un processeur ARM, alors que WSA est censé être optimisé pour les processeurs Intel. Pour l’instant, il est encore trop tôt pour porter un jugement sur cette fonctionnalité de Windows 11, toutefois il semble que les Insiders auront bientôt une partie des réponses.

 



LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici