Pansement intelligent : des nanocapteurs qui ” brillent ” en cas d’infection

119
le-bandage-intelligent-utilise-des-nanocapteurs-pour-«briller»-en-cas-d'infection

Pansement intelligent : des nano-capteurs capables de rayonner en cas d’infection

Lorsqu’une plaie a été soigneusement nettoyée et réparée, celle-ci est recouverte d’un pansement qui, la plupart du temps, doit rester en place pendant un certain temps pour protéger la plaie des agents pathogènes. Cependant, malgré le nettoyage, le risque de formation d’une infection demeure, et c’est là qu’intervient un nouveau type de pansement “intelligent”.

Ce pansement intelligent est conçu pour diagnostiquer les infections dès qu’elles commencent à se former, permettant ainsi aux médecins de traiter le problème avant qu’il ne devienne plus grave. Le système fonctionne en intégrant de minuscules nanocapteurs dans les fibres du bandage ; ces capteurs sont composés de nanotubes de carbone à paroi unique qui capturent le peroxyde d’hydrogène, produit en présence de bactéries nocives.

Les chercheurs expliquent que lorsque les nanocapteurs capturent le peroxyde d’hydrogène, leur fluorescence change de manière à être détectée par un “dispositif portable miniaturisé”. Ce dispositif enverrait sans fil une alerte sur le smartphone de l’utilisateur pour l’informer qu’une attention médicale pourrait être nécessaire.

Ce système de pansement intelligent pourrait être particulièrement utile pour les diabétiques, dont les plaies mettent plus de temps à cicatriser et sont plus susceptibles de former des infections. En identifiant plus tôt une éventuelle infection, les médecins pourraient traiter le problème à un stade précoce et éviter au patient des conséquences plus graves, comme l’amputation.

Les pansements intelligents doivent faire l’objet de recherches supplémentaires. La prochaine étape consistera à tester la technologie en utilisant une boîte de Pétri remplie du même type de cellules que celles que l’on trouve dans une plaie. Les tests ont porté sur de petits bandages comme celui illustré ci-dessus, mais les chercheurs notent que les mêmes nanocapteurs pourraient également être utilisés dans de grands bandages.