Les liseuses Kindle perdront la connectivité 3G en décembre

5

Kindle d’Amazon est depuis longtemps l’appareil de prédilection des lecteurs voraces, notamment ceux qui veulent emporter leurs livres partout avec eux.

Bien sûr, les livres qu’ils contiennent ne viennent pas de nulle part et doivent être téléchargés directement sur l’appareil ou transférés depuis un ordinateur. Le premier cas nécessite naturellement une connexion Internet, dont presque tous les appareils Kindle disposent.

Certains anciens modèles ne prennent malheureusement pas en charge les réseaux autres que 3G et ne pourront plus se connecter à l’Internet d’ici la fin de l’année.

Ce n’est pas un cas où Amazon essaie de forcer les utilisateurs à passer à des modèles Kindle plus récents.

En effet, le géant du commerce électronique n’a pas le choix, car ce sont les opérateurs de réseau qui ont décidé qu’il était temps de retirer ces anciens réseaux.

Étant donné que les différents réseaux américains ont des calendriers différents pour l’arrêt de leur 3G, Amazon a décidé de l’arrêter tout simplement en décembre de cette année, quelles que soient les dates réelles.

En fonction du modèle de Kindle que vous possédez, cette nouvelle peut être soit un non-sujet, soit une cause de rupture.

Certains modèles, comme le Kindle Touch de quatrième génération et le Kindle Oasis de huitième génération, seront toujours en mesure de télécharger des livres directement à partir d’Internet.

En fait, ces modèles prennent en charge à la fois la 3G et le Wi-Fi, bien que ce dernier nécessite naturellement qu’ils soient connectés à un point d’accès (que l’on espère fiable et sécurisé).

Les Kindle de première et deuxième génération et les Kindle DX de deuxième génération sont plus problématiques.

Ces appareils ne se connectent à Internet que via la technologie 3G, ce qui signifie qu’ils perdront la connectivité directe dans le courant de l’année.

Ils pourront toujours utiliser la bonne vieille méthode consistant à transférer des livres depuis un ordinateur par USB, ou profiter de l’offre d’Amazon pour bénéficier d’une réduction à l’achat d’un Kindle Paperwhite.

Les Kindle d’Amazon ne seront pas seuls dans cette situation l’année prochaine.

Même s’ils sont associés à des produits plus anciens, de nombreux appareils modernes, notamment sur le marché de l’IdO, peuvent encore dépendre uniquement des réseaux 3G.

Ceux-ci disparaîtront lorsque les opérateurs américains fermeront ces réseaux à partir de l’année prochaine, mais ils auront, espérons-le, suffisamment de temps pour aider les clients concernés à migrer ou à passer à des produits plus évolutifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire plus