Gogoro lance sa batterie de scooter à chargement rapide sur le marché

238
le-systeme-de-batterie-de-scooter-a-remplacement-rapide-de-gogoro-s'attaque-a-son-marche-le-plus-difficile-a-ce-jour

Gogoro se lance sans doute sur son terrain le plus concurrentiel à ce jour, en apportant son système de batteries commutables en Chine, où elle prévoit un vaste réseau d’échange pour les blocs d’alimentation extractibles. Gogoro s’associera aux entreprises chinoises de scooters Yadea et DCJ, lesquelles développeront une gamme de véhicules à deux roues alimentés par des batteries à commutation rapide.

Ce type de batteries constitue l’élément central de ce que la société appelle le réseau Gogoro. Au lieu de brancher leur véhicule pour le recharger, les conducteurs peuvent retirer les deux packs de batteries à l’arrière. Ceux-ci s’insèrent dans une station de recharge et deux nouvelles versions entièrement chargées sont lancées pour permettre au conducteur de reprendre la route.

 

Gogoro s’est efforcé d’améliorer l’accessibilité de ces lieux d’échange, qu’elle appelle GoStations. Actuellement, il y en a 2 100 qui prennent en charge une moyenne de 270 000 échanges quotidiens de batteries, selon l’entreprise, dans des endroits comme Taïwan. Plus tôt cette année, Gogoro a signé un partenariat avec Hero MotoCorp pour lancer le réseau en Inde.

En ce qui concerne l’expansion en Chine, Gogoro ne vise pas les petits. DCJ est le premier fabricant de scooters à essence à deux roues en Chine depuis 18 ans, avec plus de 100 modèles proposés et plus de 15 000 points de vente dans le pays. Yadeo, quant à lui, est le premier fabricant mondial de deux-roues électriques et a vendu près de 11 millions de ces véhicules en 2020.

La Chine s’apprête à mettre au rancart de nombreuses motos plus anciennes et plus polluantes. Grâce à de nouvelles réglementations, quelque 270 millions d’entre elles seront retirées du service d’ici 2025, pour des raisons de qualité et de sécurité.

Dans certaines villes chinoises, souligne Gogoro, de nouvelles règles relatives aux infrastructures électriques devraient également favoriser le passage aux VE.

 

Une nouvelle société d’exploitation sera créée en Chine pour déployer et gérer l’infrastructure d’échange de batteries de Gogoro. Elle devrait être lancée cette année, mais dans une seule ville ; elle sera étendue à d’autres endroits en 2022.

Pour l’instant, on ignore à quoi ressembleront les nouveaux modèles de deux-roues et quelles caractéristiques ils pourraient inclure. Gogoro a commencé par développer son propre scooter comme preuve de concept pour la technologie d’échange de batteries.

Ce GoScooter s’est depuis étendu à une large gamme de modèles à différents niveaux de prix, même si Gogoro s’est également associé à d’autres fabricants – dont Yamaha, Aeon Motors, eMoving, PGO et eReady – pour des modèles tiers à batterie interchangeable.

Gogoro a toujours considéré qu’il ne s’agissait pas tant d’une entreprise de scooters ou même de transport que d’une entreprise d’énergie. Lancé il y a dix ans, outre le réseau Gogoro, Gogoro a également développé un nouveau système de moteur et de batterie pour les vélos électriques.

Ce système est actuellement utilisé dans ses propres modèles, assez coûteux, mais Gogoro a déclaré qu’il visait à accroître la disponibilité de cette technologie en s’associant à d’autres fabricants de vélos.

Meilleure Vente n° 1
VOLT Gogoro Eeyo 1s 170 Vélos électriques Mixte Adulte, Noir,...| TECAVIS.FR
  • Batterie Lithium-Ion 43,6 V 123 Wh
  • Puissant moteur de 250 W
  • Jusqu'à 90 km avec une seule charge