Des chercheurs mesurent la qualité de l’air à l’aide de bracelets en silicone

149
Des chercheurs mesurent la qualité de l'air à l'aide de bracelets en silicone
Des chercheurs mesurent la qualité de l'air à l'aide de bracelets en silicone

Il y a toutes sortes de bracelets en silicone bon marché que les gens achètent et portent aujourd’hui pour le style et pour soutenir diverses causes.

Dernièrement, des scientifiques de l’école de santé publique de l’université A&M du Texas ont mené une étude et découvert que des dispositifs peu coûteux comme les bracelets en silicone peuvent être utilisés pour fournir des données qualitatives sur la qualité de l’air.

Selon les chercheurs, ce type de données est particulièrement important pour les périodes où les gens sont plus sensibles aux polluants, comme pendant la grossesse.

Ils ont constaté que les bracelets peuvent être utilisés comme des échantillonneurs passifs et qu’ils peuvent fixer des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) semi-volatils de faible poids moléculaire.

Les HAP sont des produits chimiques de classe qui se trouvent naturellement dans le charbon, le pétrole brut et l’essence. Ils sont aussi produits lors de la combustion du charbon, du pétrole, du gaz, du bois, des ordures et du tabac.

Grâce aux bracelets, on a pu prélever passivement des HAP selon un schéma similaire à celui obtenu lors d’un échantillonnage actif.

La recherche a porté sur les femmes enceintes du comté d’Hildago, dans le sud du Texas.

Ce secteur a été choisi en raison de la prévalence accrue de l’asthme infantile dans la région et d’un taux de naissances prématurées plus élevé que dans le reste de l’État.

Plus précisément, l’étude visait à quantifier l’exposition maternelle aux HAP chez les femmes enceintes résidant à McAllen, au Texas.

Durant l’étude, les participants portaient des sacs à dos contenant du matériel d’échantillonnage de l’air. Des bracelets en silicone étaient également fixés à chaque sac à dos.

Elles ont porté l’équipement pendant trois périodes consécutives de 24 heures. On a ensuite analysé le matériel d’échantillonnage et les bracelets pour y déceler la présence de HAP.

Selon les chercheurs, il a été démontré que l’exposition prénatale aux HAP a un impact négatif sur la santé des enfants.

Les chercheurs ont constaté que les schémas de détection sont similaires pour les composés de faible poids moléculaire et que le fait d’attacher les bracelets à la sangle du sac à dos constitue un bon plan d’échantillonnage pour évaluer les conditions dans lesquelles les bracelets peuvent être utilisés pour quantifier les HAP dans l’air.

D’après les chercheurs, cette étude confirme que les bracelets utilisés comme échantillonneurs passifs peuvent être utiles dans de futures études visant à évaluer les effets néfastes sur la santé de l’exposition prénatale aux HAP.