Apple dépense un record de 2,5 millions de dollars en lobbying pour lutter contre l’antitrust

63
Apple dépense un record de 2,5 millions de dollars en lobbying pour lutter contre l'antitrust

La société Apple cherche à rejoindre son siège aux côtés de Meta et d’Amazon en tant que membre du Club des quatre signes des entreprises qui exercent une influence politique.

Au cours du premier trimestre 2022, Apple, Meta et Amazon ont augmenté leurs dépenses de lobbying par rapport à la même période l’année dernière, avec une augmentation de près de 100 % pour Apple.

Ce changement massif intervient alors que toutes ces entreprises sont confrontées à une salve imminente de lois antitrust. Qui se frayent un chemin à travers la Chambre et le Sénat des États-Unis et qui, si elles sont adoptées, menacent de matraquer des éléments essentiels, des modèles commerciaux des grandes entreprises technologiques.

Selon les documents déposés au Congrès et repérés par The Hill, Apple a dépensé un montant trimestriel record de 2,5 millions de dollars, tandis que Meta et Amazon ont dépensé respectivement 5,4 millions et 4 millions de dollars. Même si le montant global des dépenses d’Apple est inférieure à celui des deux autres géants, il affiche une augmentation stupéfiante de 71 % par rapport au montant dépensé au cours du même trimestre de l’année dernière.

Ce montant représenterait également une augmentation de 34 % par rapport au montant dépensé par Apple au trimestre précédent. Big Tech’ n’est pas étranger au lobbying massif, mais historiquement Apple était un peu moins coupable que ses pairs. Celui-ci de séparation pourrait toutefois disparaître complètement si l’entreprise poursuit ce niveau de lobbying.

Les sociétés Meta et Amazon ne se sont pas exactement serré la ceinture non plus. Meta, qui a battu son propre record trimestriel de lobbying à la fin de 2021, a augmenté ses dépenses de 13 % par rapport à la même période de l’année dernière.

Amazon a augmenté ses dépenses de 4 %. Meta se bat actuellement contre de multiples poursuites antitrust, notamment celle de la Federal Trade Commission. Amazon, pour sa part, a fait l’objet de moins d’attaques juridiques, mais a récemment vu une plainte antitrust déposée par le procureur général de Washington D.C., Karl Racine, rejetée par un tribunal américain.

Le directeur exécutif adjoint du Tech Oversight Project, Kyle Morse, a établi un lien direct entre l’augmentation des dépenses et les craintes réelles concernant l’impact de la nouvelle législation antitrust.

“Big Tech dépense des sommes gargantuesques en lobbying et en campagnes publicitaires mensongères pour faire taire la majorité des Américains qui veulent les freiner”, explique M. Morse. “En résumé : Ils ont peur car ils savent que l’antitrust est bipartisan et qu’il gagne du terrain au Congrès.”

Appel contre la loi sur l’ouverture des marchés


Malgré les diverses mesures antitrust actuellement à l’étude, il existe un projet de loi en particulier, l’Open Markets Act, qui toucherait particulièrement Apple.

Ce projet de loi, proposé par les sénateurs Richard Blumenthal et Marsha Blackburn, empêcherait les exploitants de marchés d’applications comme Apple de recourir à des tactiques douteuses pour s’accorder un traitement préférentiel. En février dernier, la commission judiciaire du Sénat a voté en faveur de cette législation.

Le projet de loi bénéficie du soutien de petites entreprises (mais pas de sociétés) comme Spotify et Epic, lesquelles se sont déchaînées contre Apple. Parfois de manière spectaculaire, pour ce qu’elles considèrent comme une plateforme restrictive, assortie de frais trop élevés. Par exemple, Epic a lancé cette publicité en 2020 comparant les politiques de l’App Store d’Apple au roman 1984 de George Orwell.

Apple depense un record de 25 millions de dollars en lobbying pour lutter contre lantitrust image 1
Apple dépense un record de 2,5 millions de dollars en lobbying pour lutter contre l'antitrust 4

Selon Krista Brown, principale analyste politique de l’American Economic Liberties Project. Qui a déclaré que l’augmentation massive des dépenses d’Apple était probablement le résultat de nombreux facteurs. Cependant, il a estimé que les inquiétudes autour de l’Open Markets Act ont presque certainement joué un rôle.

“Ce serait stupide de ne pas remarquer que le projet de loi sur les marchés d’applications ouverts, qui est similaire à la législation qu’ils ont combattue agressivement dans les législatures d’État, est passé de la commission judiciaire du Sénat à 20 contre 2”, a déclaré Brown. “Il existe un soutien écrasant pour briser le monopole d’Apple sur les boutiques d’applications et l’augmentation de leurs dépenses indique qu’ils essaient d’étouffer ces efforts.”

Le grand patron d’Apple n’a pas non plus gardé le silence sur sa position en matière d’antitrust. La semaine dernière, dans un discours prononcé lors du Global Privacy Summit de l’IAPP, le PDG d’Apple, Tim Cook, a critiqué la législation et donné l’argument “si vous nous réglementez, nous ne pourrons pas sécuriser votre iPhone”. (Apple a déjà fait cela auparavant)

“Au nom de la concurrence, ici à Washington et ailleurs, les décideurs politiques prennent des mesures qui obligeraient Apple à laisser les applications sur l’iPhone contourner l’App Store par un processus appelé sideloading”, a déclaré Cook selon CNBC. “Cela signifie que les entreprises avides de données seraient en mesure d’éviter nos règles de confidentialité et, une fois de plus, de suivre nos utilisateurs contre leur gré.”

Tim Cook a également pris position contre la perspective du sideloading des applications, qui, selon lui, “donnerait aussi potentiellement aux mauvais acteurs un moyen de contourner les protections de sécurité complètes que nous avons mises en place.”

Le chef d’entreprise Tim Apple, comme l’appelle un habitant de Floride, n’est pas seul. Mark Isakowitz, vice-président des affaires gouvernementales et de la politique publique de Google, s’est également insurgé contre les efforts antitrust plus tôt cette année.

“Ce projet de loi pourrait détruire de nombreux avantages que les systèmes de paiement actuels procurent aux consommateurs et fausser la concurrence en exemptant les plateformes de jeux. Cela revient à affirmer que le Congrès tente de choisir artificiellement les gagnants et les perdants sur un marché hautement concurrentiel”, a déclaré M. Isakowitz selon CNBC.

Les entreprises technologiques n’apprécient peut-être pas ces efforts antitrust, mais le public, lui, les apprécie. Un récent sondage réalisé par Morning Consult a révélé que 67 % des adultes américains estiment que les avantages offerts par les grandes entreprises technologiques ne compensent pas les dangers posés par leur pouvoir accru.

Près de deux adultes sur cinq ont déclaré qu’il devrait y avoir davantage de réglementation des entreprises technologiques, contre environ 3 sur 10 l’année précédente. 42 % de tous les adultes interrogés ont déclaré qu’ils pensaient que les enquêtes antitrust sur les entreprises technologiques seraient efficaces.

“Des études montrent que le lobbying des entreprises est efficace, aussi n’est-il pas surprenant que les grandes entreprises technologiques aient redoublé d’efforts pour limiter leur pouvoir”,

A déclaré M. Brown, de l’American Economic Liberties Project. “Mais même un blitz record de dépenses en publicités fantaisistes et une nouvelle équipe de lobbyistes ne peuvent cacher la réalité : les entreprises Big Tech sont une menace pour notre économie et notre démocratie.

Les responsables politiques des deux côtés de l’allée et à tous les niveaux du gouvernement sont maintenant bien conscients de cette réalité, et nous attendons d’eux qu’ils agissent avec force.”

PC Portable Gamer Intel Core i5-9300H NVIDIA GeForce GTX 1650 RAM 8 Go 512 Go SSD Windows 10 Clavier AZERTY Noir">Offre limitée : - 20% de Remise uniquement ICI ! !Meilleure Vente n° 1
ASUS FX571GT-HN1075T Ordinateur Portable Gaming 15,6'' FHD IPS...| TECAVIS.FR
  • Le PC ASUS FX571GT intègre un processeur Intel Core i5 en H (High Voltage) pour des performances de traitement à la...
  • Immersion absolue grâce à un affichage ultrarapide. Le design NanoEdge incorpore désormais un cadre encore plus fin...
  • RAM de 8Go et Stockage Rapide SSD de 512Go PCIe 3.0
Meilleure Vente n° 1
Apple iPhone 13 Pro Max (256 Go) - Argent| TECAVIS.FR
  • Dans le cadre de nos efforts pour atteindre nos objectifs environnementaux, iPhone 13 Pro Max n'inclut plus d'EarPods....
  • Écran Super Retina XDR 6,7 pouces avec ProMotion pour plus de rapidité et de réactivité
  • Mode Cinématique, qui réduit la profondeur de champ et change automatiquement la mise au point dans vos vidéos

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici